Administrateur

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Accueil Watercore

1. Rareté de la ressource en eau

Img M1.1Rareté de la ressource en eau et sécheresse - ce sont deux termes souvent exprimés par paire, et souvent considérés comme synonymes. Ils décrivent cependant des problèmes différents. Si l'on s'en réfère à la définition fournie par le Conseil Européen, la rareté de la ressource en eau est décrite comme étant

une situation de déséquilibre en eau à long terme, provoquée par la demande en eau dépassant le niveau des ressources en eau disponibles.

Tiré de la Commission européenne 2007 : 
Faire face aux problèmes de rareté de la ressource en eau et de sécheresse dans l’Union Européenne - Analyse d'Impact. SEC (2007) 993. Bruxelles, p. 6

Ainsi, la rareté de la ressource en eau est non seulement un phénomène naturel mais une concordance de facteurs naturels et socio-économiques dans la région affectée. Quoique cette définition soit largement utilisée au sein de l'UE, il n'existe pas de définition acceptée communément pour la rareté de la ressource en eau. Il en va de même pour la différenciation d'autres termes tels que « pénurie d'eau » et « stress hydrique ». Dans de nombreuses publications (par exemple de la Commission européenne et de l'Agence Européenne de l'Environnement), « pénurie d'eau » et « stress hydrique » sont utilisés comme synonymes, tandis que certains auteurs font la différence entre ces termes dénotant ainsi un exemple de différence marquée dans la définition de la rareté de la ressource en eau. white info 1Exemple d'une définition très différente de la rareté de la ressource en eau : FALKENMARK, LUNDQUIST; WIDSTRAND (1989) donnent la définition suivante de la rareté de la ressource en eau pour "l'indice Falkenmark" :
Ils distinguent entre le "stress hydrique", lorsque les ressources en eau d'un pays par habitant par année sont inférieures à 1 700 m³, "rareté de la ressource en eau" lorsque les ressources sont inférieures à 1 000 m³ et "pénurie absolue" lorsqu'inférieures à 500 m³.
Selon cette définition, on ne tient pas compte de l'équilibre entre la disponibilité de l'eau et la demande en eau et le stress hydrique paraît moins grave que la rareté de la ressource en eau ! FALKENMARK, M., LUNDQUIST, J., WIDSTRAND, C 1989 : Les raretés de ressources en eau à grande échelle nécessitent des approches à petite échelle : Aspects de la vulnérabilité dans le développement semi-aride. Forum des ressources naturelles 13(4) : 258-267.

S'agit-il d'un problème de demande ou d'offre ? Telle est la question à garder à l'esprit lorsque l'on parle de pénurie d'eau !

Les définitions ci-dessus ne répondent pas à une question importante : Une pénurie d'eau observée s'est-elle produite en raison d'une très forte demande dépassant la disponibilité d'eau (problème de demande), ou bien s'est-elle produite suite à une faible disponibilité natuelle d'eau ne pouvant pas satisfaire à une demande même modérée (problème d'offre) ?