Administrateur

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Accueil Herault

La réduction des fuites dans les réseaux d'eau potable

Fuite_sur_acier_90_titre_creditLes services des eaux sont depuis toujours confrontés à la question des pertes dans les réseaux d’eau. Toutefois, elle n'a longtemps été abordée que sous un angle économique (coût de production et de transport de l’eau perdue, surdimensionnement des installations).

Ce n’est que depuis peu que la question des économies d'eau est abordée en termes de préservation de la ressource en eau. Cette évolution se concrétise en France par l’article 161 de la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement (Grenelle II). Cet article pose des exigences aux services d’eau potable en matière d'amélioration de la performance des réseaux. Il renforce notamment les obligations en faveur d’une meilleure connaissance, condition première à une gestion performante et durable des réseaux (Guide Onema ASTEE AITF).

En cas de mauvaises performances des réseaux, ce décret impose également aux collectivités la mise en place d'un Plan d'action pour lutter contre les fuites (Guide pour l'élaboration du Plan d'action Onema ASTEE IRTSEA 2014).

 Le Département de l’Hérault est déjà engagé depuis fort longtemps aux côtés des communes dans une démarche en faveur des économies d'eau. Il intervient en priorité techniquement et financièrement pour la réduction des fuites dans les réseaux, car c'est là que les volumes potentiellement économisables sont les plus importants. Et les économies d'eau sont aussi des économies d'énergie car l'alimentation en eau coûte de l'énergie pour pomper, acheminer vers la station de potabilisation, puis distribuer l'eau à destination des abonnés.

Dans un contexte où les exigences environnementales et réglementaires se durcissent, les collectivités gestionnaires de services d'eau potable sont donc tenues d'améliorer leur rendement de résau de distribution. En moyenne, 75% de l'eau pompée est distribuée au robinet. Toutefois il existe de fortes disparités entre les collectivités où les rendements peuvent varier de 50% à 90%.

Fuite sur canalisation fonte 200 500pxPlusieurs actions sont à combiner pour améliorer le rendement des réseaux :

  • Des actions préventives : renouvellement des canalisations en fonction de différents critères (âge, matériau, sol, pression, intensité du trafic…), diagnostic permanent (télérelève des compteurs…), campagnes de recherche de fuites ;
  • Des actions curatives : diagnostic de réseaux, détection et réparation de fuites, remplacement de linéaires de réseaux dans le cas de casses nombreuses ou de matériau non conforme (fonte grise, plomb,etc…).

Au-delà de la réduction des fuites physiques, on parle de réduction des pertes dans les réseaux, lesquelles représentent des pertes de recettes pour le service. De nombreuses méthodes sont à la disposition des gestionnaires de service d'eau pour mieux gérer leurs fuites mais également leurs volumes non comptablisés (facturés ou non facturés), leurs volumes sous-comptés et leurs volumes indispensables au service (défense incendie par exemple).

Pour plus d'informations, consultez les fiches pratiques de réduction des fuites dans les réseaux d'alimentation en eau potable rédigées par l'ONEMA et IRSTEA.